Ces différences qui nous relient

Vous qui me lisez régulièrement, vous connaissez mon allergie à l’uniformité et à tout ce qui réduit l’être humain au rang de petit soldat. Ce thème me tient à coeur, car la différence confère tant de beauté à celui ou celle qui la met en valeur et qui l’assume. Je ne parle pas ici de provocation ou d’esprit de contradiction, mais de ces différences naturelles qui font de chacun un être unique. Il ne s’agit pas d’être différent pour attirer l’attention, mais seulement d’oser la différence par authenticité.

Derrière nos différences brille une même lumière

Différences Nos différences n’ont rien d’un fossé qui sépare, mais s’apparentent plutôt à des traits d’union qui nous relient et nous complètent. Que serait le rouge sans le vert, le jaune sans le bleu…? Chaque teinte complète la mosaïque de l’humanité et lui confère toute sa beauté. Rien n’est plus beau qu’une personne qui s’affirme dans l’authenticité, sans masque ni artifice, à la fois forte et vulnérable. Tout décalage est un cadeau pour qui sait l’apprécier à sa juste valeur.

La différence implique donc le respect, la tolérance et le non-jugement. Pour qu’elle puisse nous éclairer, pas besoin de la comprendre ou de l’analyser, mais seulement de l’accueillir en soi comme une graine, afin de lui permettre de germer. Côtoyer la différence est une remise en question permanente de soi, la meilleure manière de ne pas s’encroûter dans la routine et les idées toutes faites qui pleuvent de partout. Nos différences nous rappellent à chaque instant qu’aucune vérité n’est figée.

Si je ne peux adhérer à la notion de partis politiques et religieux, je m’amuse à écouter leurs discours. Même s’ils tiennent souvent de la manipulation ou de la prise de pouvoir, ces propos m’enrichissent d’un regard différent qui me permet de mieux percevoir les rouages qui animent l’humanité. Je ne rejette jamais en bloc les propos d’un leader politique ou spirituel parce que son étiquette ne m’inspire pas. J’essaie au contraire de capter ce qui se cache derrière le discours. Ainsi ses propos m’éclairent plutôt que de m’agacer ou me contrarier.

Là où certains ne voient que l’ombre, je me plais à trouver la lumière que l’ombre dissimule. Quand nous prenons soin de regarder avec le coeur, toutes nos différences s’effacent puisqu’elles ne sont qu’apparences. Derrière notre couleur de peau, nos habitudes, nos conditionnements et nos blessures brille une même lumière, celle de la vie. Voir au delà des apparences revient à désamorcer tout possible conflit ou combat pouvant diviser l’humanité. Nos différences sont autant de ponts franchissant le vide illusoire qui nous sépare de l’unité.

Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.