Du pain et des jeux

Comme tous les quatre ans à pareille époque, je suis plus que jamais en décalage avec une humanité qui jouit dans la division et la compétition.

J’aime le pain et je suis très joueur. Mais pour moi, jouer n’implique aucune concurrence ou rivalité, aucun but à atteindre.

Quand je joue, il n’y a ni gagnant ni perdant, mais juste l’amusement.

jeu

Ce contenu a été publié dans Humeurs, Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.