Perfection et imperfection

Dans l’absolu, la perfection habite toute chose, tout être vivant de ce monde et je tente au quotidien de percevoir le sens de tout ce qui m’entoure, acceptant que même ce qui peut sembler le plus absurde, voire révoltant a un sens, une signification, quelque chose à m’apporter, quelque chose à apporter au monde.

Malgré toute l’incompréhension ambiante, je suis persuadé qu’un ordre parfait règne dans l’univers.

Il est cependant important de ne pas se bercer de l’illusion d’avoir atteint la perfection au sens de nos critères terrestres. En effet, nombreux pensent avoir tout réglé ( à l’image d’un idéal spirituel ) et s’être ainsi libérés de tous fardeaux. Quelle belle illusion ! Il est important de reconnaître notre condition humaine et d’accepter nos blessures, nos peurs, sans s’y identifier, non comme des boulets, mais bien comme des cadeaux nous invitant à grandir.

La croyance est répandue que pour enseigner il faut être totalement libéré de toute entrave, incarner la perfection en quelque sorte. Certains prétendent même avoir atteint la réalisation sur ce plan terrestre. Il est fréquent que l’on me prête cette perfection incarnée. Mon parcours éveille parfois cette croyance auprès des personnes que je suis amené à côtoyer.

Mais détrompez-vous, je ne suis ni en avance ni en retard sur qui que ce soit, je suis juste surmon chemin. Je me considère comme un être qui chemine avec mon sac à dos en quête d’un idéal qu’il m’importe d’approcher. Si j’avais atteint le but ultime, je ne serais sans doute pas ici pour en parler.

« Tu enseignes le mieux ce que tu as le plus besoin d’apprendre » écrivait Richard Bach dans « Le Messie récalcitrant ». Cette phrase a pour moi la plus haute signification. J’allège mon sac à dos à chaque fois que j’enseigne le Reiki. C’est ainsi que je reçois en donnant.

Vous l’aurez compris, les participants à mes stages m’apportent autant que je leur apporte et cette source d’échange nous fait tous grandir sur nos chemins respectifs, d’où ma gratitude à enseigner le Reiki.

Aussi, si quelqu’un vous affirme avoir tout réglé, prétendant vous enseigner l’absolu, je vous invite à fuir en courant, le plus vite que vous puissiez. Accorder un tel crédit conduit à nourrir l’ego de son interlocuteur et à se laisser prendre dans un jeu de pouvoir des plus dangereux.

La perfection de notre essence habite nos imperfections terrestres qui sont sources de croissance. Ne luttez donc pas contre la part de vous qui entrave votre chemin, car vous ne feriez ainsi que lutter contre vous-même. Viser la perfection sur terre peut être un objectif, mais prétendre l’avoir atteinte n’est qu’une pure illusion, qui ne tarde guère à virer à la déception.

Accepter et reconnaître que nous ne puissions comprendre la perfection de ce qui nous entoure n’est pas chose facile. Sans doute faut-il beaucoup d’humilité et de sagesse pour accepter l’inacceptable, l’incompréhensible, ce qui semble nous échapper. La meilleure manière d’y parvenir ou de s’en approcher consiste à contempler les événements proches ou lointains avec recul, pour constater que chacun d’eux a porté des fruits et s’inscrit dans une logique universelle.

Il ne tient qu’à nous de nourrir tout ce qui nous entoure d’un sentiment d’injustice et de jugements. Ou alors d’accueillir la perfection en chaque chose, chaque être et chaque situation pour en faire une merveilleuse opportunité de croissance. A vous de choisir…

Menu récapitulatif des thèmes abordés

Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.