À toi qui lis en quête d’inspiration…

À toi qui tournes les pages, qui passes du temps devant ton écran, à toi qui lis en quête d’inspiration :

  • Ne prends que ce qui résonne en toi, sans chercher à l’imposer à qui que ce soit, sans tenter de l’utiliser afin de faire passer un message personnel.

  • Ne t’attache pas à l’auteur, ne lui voue pas de culte, oublie-le s’il le faut. Aussi éclairé soit-il, il n’est que le canal à travers lequel coulent les mots.

  • Ne lis pas un texte sous prétexte qu’il a été validé par une quelconque instance, mais seulement parce qu’il fait écho au plus profond de toi.

  • Détourne-toi de l’interprétation généralisée des textes spirituels. Celle-ci est une imposture à la nature humaine menant aux pires déviances.

  • N’accueille rien de ce que tu lis comme vérité absolue, mais nourris tes propres vérités des propos qui t’inspirent, quelle qu’en soit la source.

Les mots dansent, ils sont vivants et vibrent dans ton coeur. Lorsque tu les analyses, lorsque ton mental les décortique, tu ne fais qu’en pratiquer l’autopsie, la dissection d’un message dont tu as déjà perdu l’essence.

Lecture

Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.