La nature sauvage comme je l'aime, brute de décoffrage, sans intervention humaine. Zone marécageuse du lac de Pérolles, à quelques centaines de mètres de la ville, là où la main de l'homme ne met habituellement pas le pied - dimanche 25 août 2013