Derniers rayons de soleil sur une presqu'île du lac de Pérolles. Ou plutôt elle l'était lorsque j'y ai accédé, mais dix minutes plus tard au moment de la quitter, un cours d'eau d'une vingtaine de mètres de large me séparait de la rive du lac. La presqu'île était devenue une île... et l'eau que j'ai dû traverser plutôt froide - samedi 10 mars 2012